« PLAN LIBRAIRIE » : 18 millions pour la trésorerie et la transmission des librairies

Lors des Rencontres nationales de la librairie organisées les 2 et 3 juin derniers à Bordeaux par le SLF, de nouvelles annonces ont été faites dans le cadre du plan national en faveur des librairies indépendantes.

La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a détaillé les mesures qu'elle avait dévoilées au Salon du livre de Paris et en a annoncé une nouvelle, le doublement des aides du Centre national du livre aux librairies, soit deux millions d'euros supplémentaires par an.  

Dans le prolongement de ces annonces, le Président du Syndicat national de l'édition, Vincent Montagne, a annoncé la mobilisation, en 2014, d'un fonds complémentaire de 7 millions d'euros par les éditeurs, sur la base d'une contribution volontaire ouverte à l'ensemble de l'édition. Cette contribution volontaire pourra être abondée par les autres  acteurs économiques du livre, y compris les libraires. 

Les principales dispositions du « plan librairie » sont donc à ce jour les suivantes :

La Ministre de la culture et de la communication a également souhaité que plusieurs chantiers puissent se poursuivre ou être ouverts après les Rencontres de Bordeaux :

- l'encadrement de la facturation des frais de port qui représente, aux yeux des libraires, une concurrence déloyale, notamment de la part d'Amazon qui profite des centaines de millions d'économies que lui rapporte son évasion fiscale pour financer cet avantage concurrentiel par rapport à ses concurrents ;

- la réduction des frais de transport et la réduction des retours qui pèsent de plus en plus lourdement dans l'économie des librairies et de l'ensemble de la filière ;

Les collectivités locales, fortement impliquées dans l'organisation des Rencontres nationales de la librairie, ont également souhaité lancer des pistes d'action concrètes. 

Le SLF tiendra ses adhérents informés de l'avancement de ces différents dossiers.