Les librairies doivent rester des lieux de débat !

Publié le 25/02/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |


Le 19 février, un débat organisé par la librairie Folies d'Encre à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, entre l'ancien Président de la République, François Hollande, et des jeunes a été perturbé par des manifestants qui ont investi la librairie.


Quelques semaines plus tôt, ce sont les librairies L'Affranchie et Meura à Lille qui ont subi la destruction de livres par des manifestants qui s'opposaient là encore à un débat entre des étudiants et François Hollande. La vitrine de Meura, spécialisée en sciences humaines, avait auparavant été brisée à plusieurs reprises. Plus généralement, on assiste à une multiplication d'actes d'intimidation et de dégradations à l'encontre de librairies.

Si ces actions témoignent de la radicalisation des oppositions politiques au sein de notre société, elles montrent également que les librairies cessent, aux yeux de certains, d'être respectées en tant que lieux qui font vivre, dans la cité, par les livres qu'elles proposent au public et par leurs animations, le débat d'idées et la diversité des opinions.

Parce que l'on ne peut interdire le débat au nom du droit à faire entendre un désaccord politique, nous condamnons très fermement ces actions et tenons à réaffirmer le rôle que les librairies tiennent et continueront de tenir au cœur de notre république.


Contact presse : Morgane Le Guillou / SLF