La lettre - avril 2015

Publié le 15/04/2015 par La Rédaction
Mots-clés : |

Le même livre au même prix en Belgique et en France : soutenez les libraires belges en signant la pétition contre la « tabelle »

Le Syndicat des libraires francophones de Belgique (SFLB) lance une action visant à faire disparaître la « tabelle ». La « tabelle » est un coefficient de majoration des prix des livres (+ 10 à + 17 % par rapport au prix appliqué en France) imposée par une partie des distributeurs français disposant de filiales en Belgique auprès desquelles les libraires belges et luxembourgeois ont l'obligation de se fournir, principalement Interforum Benelux, filiale d'Editis et Dilibel, filiale d'Hachette.

Cette « tabelle » se justifiait auparavant par les frais de douane et la fluctuation des taux de change mais n'a plus de raison d'être au sein de la zone euro. Cette majoration artificielle des prix d'une large partie des livres français vendus en Belgique pénalise les lecteurs, le développement du marché ainsi que les libraires belges qui sont concurrencés par les grands sites de vente en ligne qui, eux, n'appliquent pas cette « tabelle ».

Pour soutenir nos confrères libraires en Belgique, signez la pétition à l'adresse suivante : https://15658.lapetition.be/

Rejoignez l'appel européen en faveur du droit d'auteur

Les auteurs, les éditeurs et les libraires se mobilisent au niveau européen en faveur du droit d'auteur menacé par certains projets de la Commission européenne relayés par un rapport rédigé par la parlementaire européenne Julia Reda, membre du Parti pirate. Le droit d'auteur est, au même titre que le prix unique du livre, l'un des pivots de l'économie du livre. En garantissant une rémunération pour la création et la diffusion des œuvres, il permet à chacun des acteurs de la « chaîne » du livre, y compris les libraires, de pouvoir vivre de son travail. S'il peut être légitime de chercher à harmoniser au niveau européen certaines règles en matière de droit d'auteur afin de favoriser la circulation des œuvres, cette harmonisation ne peut se faire « par le bas ».

Vous trouverez ci-dessous l'appel lancé en faveur de la défense du droit d'auteur. Nous vous invitons à rejoindre cet appel en signant la pétition lancée au niveau européen : https://www.change.org/p/european-parliament-european-commission-council-of-the-european-union-support-creation-support-freedom-of-expression-support-copyright-7

Appel en faveur de la défense du droit d'auteur :

Ecrire, publier, être libraire, être lecteur, relève de la liberté d'expression.

La liberté d'expression, ce n'est pas copier ce que font les autres, ce n'est pas le plagiat.

La liberté d'expression, c'est être libre d'écrire, être libre de publier, être libre d'être librairie, être libre de choisir de ce que l'on veut  dire et lire. 

Cette liberté est garantie par le droit d'auteur.

Au Parlement européen, l'unique députée pirate cherche à faire croire que le droit d'auteur est dépassé et à faire de ce droit fondamental, une coquille vide.

Nous ne pensons pas que ce soit un progrès de revenir au temps où l'auteur et l'artiste dépendaient des puissants pour subsister.

La modernité, c'est de pouvoir vivre de son travail, de pouvoir choisir la façon d'être diffusé, d'être indépendant de la domination des puissants du moment.

Le droit d'auteur reste un droit fondamental, un droit de l'homme.

Ensemble, auteurs, éditeurs, libraires, lecteurs, demandons à nos élus de soutenir le droit d'auteur, la seule législation qui permet de garantir notre liberté, de garantir la diversité de nos cultures. 

Nous lançons l'appel aussi aux musiciens, comédiens, artistes, réalisateurs, producteurs, et à tous ceux qui veulent, demain encore, pouvoir lire, écouter, regarder des œuvres originales.

Vous êtes une librairie labellisée LIR, pouvez-vous être exonérée de la CET ? Consultez la liste des collectivités appliquant cette exonération

Le ministère de la culture (Service du livre et de la lecture à DGMIC) vient d'actualiser, avec l'appui du ministère de l'économie, la liste exhaustive des collectivités ayant délibéré en faveur de l'exonération de CET pour les librairies labellisées LIR. Cette liste recense les collectivités ayant pris une décision favorable jusqu'au 30 septembre 2014.

Les librairies LIR implantées sur le territoire de ces collectivités sont donc susceptibles de bénéficier en 2015 d'une mesure d'exonération de CET, sous réserve qu'elles en aient fait la demande auprès de l'administration fiscale.

http://www.syndicat-librairie.fr/collectivites_appliquant_l_exoneration_de_la_cet_pour_les_librairies_lir

Participez aux troisièmes Rencontres nationales de la librairie, le grand rendez-vous professionnel des libraires et des professionnels du livre

Le Syndicat de la librairie française organise à Lille les 21 et 22 juin 2015 les troisièmes Rencontres nationales de la librairie. Après le succès des premières Rencontres à Lyon en 2011 et à Bordeaux en 2013, cette nouvelle édition devrait réunir plus de 500 libraires et plusieurs centaines de représentants des autres professions du livre, éditeurs, diffuseurs, distributeurs, auteurs, bibliothécaires, organismes interprofessionnels et partenaires publics.

Les Rencontres 2015 permettront d'échanger et de débattre autour de thèmes multiples : avenir du métier, Plan librairie, pratiques de lecture, distribution et transport, numérique et  innovation, sciences humaines, formation, « petites » librairies, marchés publics, observatoire de la librairie,... Venez-vous informer et débattre sur les enjeux actuels de la librairie et les perspectives du métier de libraire.

Pour vous inscrire :https://cloud.agoraevent.fr/Site/143100/588/Event

Pour consulter le pré programme : http://www.lesrencontresnationalesdelalibrairie.fr/2015/02/le-programme/