Marché du livre 2013 : la librairie résiste

Publié le 04/02/2014 par La Rédaction
Mots-clés : |

Le livre baisse moins que le commerce en général

Livres hebdo vient de publier les chiffres de l'institut I+C sur le marché du livre en 2013 [1]. Si les ventes au détail reculent pour la quatrième année consécutive, ce tassement (- 1%) est moins marqué que celui du commerce de détail dans son ensemble (- 1,7 %) et ce en dépit des faillites successives de Virgin et de Chapitre.

La croissance d'Internet se ralentit alors que les librairies résistent

Seul circuit en croissance, Internet progresse néanmoins un peu moins fortement qu'en 2012 (+6% contre +6,5 %). Les librairies indépendantes, quant à elles « tiennent bon ». Les librairies de 1er niveau constituent le circuit physique qui résiste le mieux (- 0,5 %) alors que les librairies de proximité rattrapent la mauvaise performance de 2012 (-2% contre -8% l'année précédente). La grande distribution marque une baisse de -3% et les grandes surfaces culturelles de -5,5%.

Les évolutions par secteurs éditoriaux

La jeunesse est le seul secteur qui progresse (+0,5%). Les romans et le poche sont stables. La BD et les essais-documents résistent (respectivement -1% et -0,5%) alors que tous les autres secteurs baissent plus fortement que le marché. Notons la baisse marquée des ventes de sciences humaines (-3%) et des beaux livres (-3,5%).

Fréquentation en baisse, panier en hausse

La fréquentation des points de vente est en recul pour la quatrième année consécutive alors que le panier moyen (18 €) gagne un euro par rapport à 2012.

Stocks en hausse, retours en baisse, trésorerie dégradée

Sur l'ensemble des circuits, les stocks dépassent 80 jours, soit 5 jours de plus qu'en 2012. A 26 %, le taux de retour baisse de deux points en un an. Enfin, pour la troisième année consécutive, la trésorerie des points de vente se dégrade. Le dispositif mis en place à l'IFCIC dans le cadre du plan librairie arrive donc à point nommé pour un certain nombre de libraires.  (http://les-aides.fr/fiche/bJRkCn9GzP3MB3ZQ/ifcic/falib-fonds-d-avance-de-tresorerie-aux-librairies-independantes.html).

Malgré la morosité du marché, la production est toujours à la hausse

Phénomène typique du marché du livre, l'érosion des ventes ne ralentit pas la production, bien au contraire. La croissance de la production s'est accélérée en 2013 (+4,5% ; 68 367 nouveautés). En 10 ans (2004/2013), la production a augmenté de 31 % !

Une évolution des prix très raisonnable

Après une progression notable de l'indice du prix du livre due à l'augmentation de la TVA en 2012, les prix des livres baissent de 0,7 % en 2013 alors que l'indice général des prix augmente de +0,7 % sur la même période.

[1] http://www.livreshebdo.fr/article/le-marche-du-livre-en-2013-toujours-en-retrait?xtmc=marché+du+livre+2012&xtcr=30