Le livre de nouveau placé en tête des intentions de cadeau pour Noël 2013

Tassement dans les intentions d'achats mais le pessimisme recule.

Les consommateurs restent inquiets pour leur pouvoir d'achat en cette fin d'année mais le désir de se faire plaisir à Noël reste fort. Le budget des dépenses de Noël 2013 est en très légère baisse de 0.9 % ce qui équivaut à un budget d'environ 530 € par famille. Pour les parents français, le Noël des enfants reste sacré, même en période d'économie. Le budget qui leur est consacré augmentera de 5 %, ce qui représente 47% des cadeaux offerts cette année, tandis que celui destiné à la famille et aux amis diminuera de 8 % principalement du fait de l'achat de cadeaux moins chers. 

Le livre, meilleur rapport utilité / prix et première intention de cadeau à l'attention des jeunes.

En France (et en Europe), le livre est pour Noël 2013 la première intention de cadeau à destination des enfants et des adolescents.  La tendance des cadeaux utiles et éducatifs se confirme d'année en année. 55% des personnes interrogées indiquent vouloir s'orienter principalement vers ce type de cadeaux pour leurs enfants. Bonne nouvelle pour les libraires, c'est le livre qui, dans ce cadre, apparaît plus que jamais comme le meilleur rapport utilité / prix.

Le désir de recevoir et d'offrir une tablette est par contre en baisse cette année, notamment du fait d'un coût jugé trop élevé.

Remarquons que les courses de Noël continuent à être anticipées avec 47% des Français qui finissent leurs courses de Noël fin novembre. La première quinzaine de décembre représente toujours une phase importante dans  les achats. Les femmes font plus généralement leurs courses en novembre et les hommes en décembre ; les plus jeunes sont moins pressés et attendent le dernier moment pour faire leur choix.

Cette enquête a été réalisée pour la 16° édition dans 18 pays européens essentiellement par le cabinet Consumer Business-Deloitte France. Les données ont été recueillies par Internet au moyen d'un questionnaire structuré sur un échantillon de 17 354 consommateurs adultes.

Lire l'étude complète