Le SLF défend auprès du président de la République et du gouvernement l'adoption d'un plan en faveur de la librairie

Publié le 20/03/2013 par La Rédaction
Mots-clés : |
Au cours de la réception organisée hier mardi 19 mars à l'Elysée pour le lancement du Salon du livre, le Président du Syndicat de la librairie française, Matthieu de Montchalin, entouré de nombreux élus du SLF, a plaidé auprès du président de la République ainsi que de la ministre de la Culture et de la Communication et du ministre de l'Économie et des Finances, pour l'adoption d'un plan de soutien en faveur des librairies



Le président du SLF, Matthieu de Montchalin, au cours de son entretien avec le président de la République et la ministre de la Culture et de la Communication

Dans son discours*, le président de la République a insisté sur l'importance du maintien du réseau des librairies en soulignant que le gouvernement était déterminé à agir pour le préserver et que des décisions devraient être prises. Le président de la République a rappelé les enjeux de la concertation engagée sur ce sujet par la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti. Il a évoqué plusieurs pistes de travail : la création d'un fonds de soutien, un prix unique sans remise, la mise en place de mécanismes de solidarité envers les libraires les plus fragiles, des mesures facilitant l'accès des librairies aux marchés publics, l'extension de l'exonération de CET pour les librairies labellisées, une réflexion sur le poids de l'immobilier et sur une meilleure répartition de la valeur entre éditeurs et libraires, ou encore une réorientation de certaines aides du Centre national du livre.

Le SLF se félicite de l'attention portée au plus haut niveau de l'Etat aux enjeux actuels de la librairie. Les pistes de travail évoquées par le président de la République correspondent à plusieurs des priorités d'actions portées par le SLF auprès des pouvoirs publics (voir à ce sujet le communiqué du SLF du 19 mars 2013 au sujet du plan de soutien pour les librairies).

Le SLF souhaite que des annonces concrètes puissent être faites au cours du Salon du livre afin de donner suite aux orientations définies par le président de la République et à la concertation que la ministre de la Culture et de la Communication a engagée dès sa prise de fonctions et qui ouvre des perspectives très prometteuses pour la profession.

Ces sujets seront par ailleurs au
cœur des Rencontres nationales de la
librairie que le SLF organise à Bordeaux les 2 et 3 juin 2013 (http://www.lesrencontresnationalesdelalibrairie.fr/)
en présence de plusieurs centaines de libraires.
* discours du président de la
République : http://www.elysee.fr/chronologie/#e2991,2013-03-19,reception-des-acteurs-du-monde-du-livre-3