La lettre - juillet 2013

Publié le 15/07/2013 par La Rédaction
Mots-clés : |

« PLAN LIBRAIRIE » : 18 millions pour la trésorerie et la transmission des librairies

Lors des Rencontres nationales de la librairie organisées les 2 et 3 juin derniers à Bordeaux par le SLF, de nouvelles annonces ont été faites dans le cadre du plan national en faveur des librairies indépendantes.

La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a détaillé les mesures qu'elle avait dévoilées au Salon du livre de Paris et en a annoncé une nouvelle, le doublement des aides du Centre national du livre aux librairies, soit deux millions d'euros supplémentaires par an.

Dans le prolongement de ces annonces, le Président du Syndicat national de l'édition, Vincent Montagne, a annoncé la mobilisation, en 2014, d'un fonds complémentaire de 7 millions d'euros par les éditeurs, sur la base d'une contribution volontaire ouverte à l'ensemble de l'édition. Cette contribution volontaire pourra être abondée par les autres acteurs économiques du livre, y compris les libraires.
Au total, ce sont donc 18 millions d'euros qui vont être mobilisés en faveur des librairies indépendantes.
Les principales dispositions du « plan librairie » sont sur le site du SLF.

Revoir les Rencontres nationales de la Librairie 2013

L'ensemble des interventions et des débats est désormais en ligne sur le site des Rencontres nationales de la Librairie 2013.

ll est également possible de retrouver toutes les études présentées à Bordeaux notamment l'étude de Xerfi sur l'évolution de la situation économique et financière des librairies indépendantes entre 2005 et 2012 ; l'étude réalisée par Philippe Moati, co-président de l'Observatoire société et consommation, sur le regard et les attentes des clients vis-à-vis de leur librairie ainsi que l'étude comparative de la situation de la librairie en France et à l'étranger, pilotée par Livres Hebdo en collaboration avec le SLF.
Pour lire les études et leurs synthèses.
Revoir les Rencontres en intégralité.

Aide du CNL à la valorisation des fonds en librairie : date limite, le 31 juillet 2013 !

Depuis 2008, le Centre national du livre a mis en place un nouveau dispositif d'aide aux librairies labellisées ciblant l'animation et la valorisation de l'offre éditoriale en librairie (aides VAL). Ces aides prennent la forme de subventions d'un montant compris entre 3000 € et 10 000 €.
Les librairies générales et les librairies spécialisées sont éligibles aux aides VAL.
Les critères d'attribution sont précisés sur le site du CNL ici
L'attention des libraires est attirée sur le fait que la date limite d'envoi des dossiers de demande d'aide est fixée au 31 juillet. Le dossier à compléter est téléchargeable ici

Les libraires défendent le principe de l'interopérabilité des systèmes liés au livre numérique

Partout en Europe, les libraires mettent au point de nouveaux modèles économiques pour faire face à la numérisation du livre et aux nouveaux modes de lecture.
L'absence d'interopérabilité entre formats et plates-formes a été identifiée comme l'une des entraves majeures à la concrétisation de la Stratégie Numérique.
Les libraires ont à cœur de promouvoir des modèles économiques qui offrent des solutions numériques aisées aux clients avec lesquels ils sont en interaction constante dans leurs librairies physiques ou numériques : les lecteurs européens.
Le SLF, l'ALIRE et le SDLC diffusent en français un résumé de l'étude de l'Université Gutenberg sur l'interopérabilité du livre numérique commanditée par l'EIBF (Fédération Européenne et Internationale des Libraires). Lire le communiqué de presse.

La géolocalisation des stocks sur Internet, un outil pour développer sa clientèle et son chiffre d'affaires

Les libraires s'organisent entre eux pour rendre visibles sur Internet leurs stocks de livres et générer ainsi un surcroît de commandes et du trafic en magasin. La compilation des stocks des librairies permet à l'internaute d'avoir accès à un nombre de références très large et directement accessibles à proximité sans frais de port. Cela constitue donc l'une des réponses les plus efficaces à la concurrence de grands sites en ligne. On connaissait les réseaux nationaux LesLibraires.fr, Place des libraires ou LaLibrairie.com qui fédèrent chacun de nombreux points de vente. Mais une dynamique est maintenant également enclenchée au niveau de certaines grandes villes. Après ParisLibrairies, ouvert au mois d'avril dernier, qui regroupe aujourd'hui 63 librairies parisiennes, neuf libraires indépendants niçois ont décidé d'unir leurs forces en créant un site de géolocalisation et de réservation de livres en ligne à partir d'une solution développée par Tite Live. Sous l'enseigne LibrairesaNice, 100.000 références, plus d'un million de livres disponibles dans la ville, soit une très grande librairie avec des titres à portée de clics.

Mise en place d'un régime « frais de santé » obligatoire dans les librairies

La loi n° 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi impose à chaque entreprise, dont les librairies, de mettre en place, pour ses salariés, un régime frais de santé à adhésion obligatoire (mutuelle) dont une part du financement (50% au minimum) sera assuré par l'employeur.

Le calendrier est le suivant :

La branche professionnelle de la librairie (le SLF et les organisations syndicales de salariés) a ouvert des négociations pour proposer aux librairies un régime frais de santé avec un assureur et un gestionnaire propre à ce régime. La mise en place d'un régime au niveau de la branche permettrait aux partenaires sociaux d'accompagner les librairies dans la mise en place du régime et de piloter au niveau national son suivi auprès du gestionnaire et de l'assureur (analyse des comptes de résultats, analyse des statistiques d'utilisation des prestations et maintien de l'équilibre financier).

Si les négociations aboutissent au niveau de la branche, l'accord collectif devra être signé au plus tard le 1er juillet 2014 par le SLF. Ce dernier vous tiendra informé de l'avancée des négociations.

En l'absence d'accord de branche, les entreprises devront mettre en place individuellement un régime frais de santé obligatoire pour leurs salariés.
Toutes les entreprises doivent être couvertes par un tel régime le 1er janvier 2016 au plus tard.

Renouvellement au CA du SLF : quatre nouveaux élus

Suite aux élections qui se sont déroulées lors de l'Assemblée générale du SLF le 17 juin 2013, quatre nouveaux élus ont rejoint le conseil d'administration du Syndicat de la librairie française : Stéphane Emond de la librairie Les Saisons de La Rochelle, Marion Le Goascoz de la librairie Dialogues de Brest, Alain Panaget de la librairie Sauramps de Montpellier ainsi que Laurent Parez de la librairie Comic Strips café d'Antibes.

Retrouver la liste complète des membres du CA sur le site du SLF.