Flash Info du 25 mars

Publié le 25/03/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |

Le Syndicat de la librairie française continue de discuter avec l'ensemble de ses partenaires, publics et privés, afin de répondre aux difficultés immédiates de certaines librairies, qui se présentent déjà, de mettre en place un plan d'aide permettant, au-delà du report bienvenu des échéances, de couvrir les pertes d'exploitation et, enfin, de préparer la reprise d'activité.

Depuis le début de cette crise, nous répondons à vos nombreuses questions et vous informons quotidiennement des actions en cours. Nous allons continuer de le faire à un rythme qui sera peut-être moins régulier, c'est-à-dire dès que l'actualité l'exigera. Nous sommes partis pour plusieurs semaines d'arrêt de l'activité. Il faut donc s'organiser sur la durée !

Pour aujourd'hui, voici quelques informations : 

1/ Bénéficiez du fonds de solidarité

L'Etat et les Régions mettent en place un fonds de solidarité qui permettra le versement d'une aide défiscalisée aux entreprises, indépendants et microentrepreneurs réalisant moins d'1 million de chiffre d'affaires, dégageant un bénéfice annuel imposable de moins de 60 000 euros et ayant fait l'objet d'une fermeture administrative. Les librairires sont donc tout particulièrement concernées par ce dispositif.

Le montant de l'aide, pour le mois de mars, peut aller, par entreprise, jusqu'à 1 500 euros versés par l'Etat (Direction générale des impôts) et peut être abondé par votre Région, à hauteur de 2 000 euros supplémentaires maximum. 

Retrouvez toutes les informations liées au fonds de solidarité ici.

2/ La CLIL et le SLF en appellent à la solidarité des transporteurs

La CLIL (commission de liaison interprofessionnelle du livre, composée de représentants des libraires et des distributeurs) et le SLF ont adressé un courrier à l'ensemble de vos transporteurs afin que ceux-ci accordent des reports d'échéance ou des fractionnements de règlements à des libraires qui seraient en difficulté.

Nous vous tiendrons informés de leurs retours. Sans attendre, vous pouvez contacter votre transporteur si votre situation l'exige.

Gardons bien à l'esprit que la réalité de chaque transporteur est très variable selon sa taille et son niveau de spécialisation dans le livre et qu'ils sont tous également très affectés par la crise actuelle.

3/ Même fermées, les librairies regorgent d'imagination !

Sur les réseaux sociaux, les libraires regorgent d'idées pour maintenir le lien avec leurs clients : raconter les coulisses de sa librairie, se mettre en scène, prendre le temps de mettre en avant des livres du fonds ou des conseils plus récents (« lectures confinées », « lectures du confinement »), parler de ses lectures en cours, mettre en place des bibliothèques solidaires, relayer les initiatives culturelles gratuites en ligne...Les bonnes idées sont aussi nombreuses que les libraires ! 

Faites-nous part des vôtres en cliquant ici : nous les relayerons dans nos Flash Info.
En voici quelques-unes à découvrir :  

4/ Numérique or not numérique ?

Que les librairies choisissent ou non de communiquer sur la présence de livres numériques (et donc audionumériques également) sur leurs sites et portails, les ventes y progressent depuis le début du confinement : elles sont multipliées par 4 en moyenne sur la dernière semaine, avec des variations fortes cependant, selon la communication autour de ce service et sa notoriété. 

Les achats se portent autant sur des livres du fonds que sur des nouveautés récentes. Par exemple, en haut du classement des meilleures ventes de Place des libraires, on trouve deux livres d'actualité thématique ou éditoriale : Le Hussard sur le toit et Le Pays des autres.

Si les ventes de livre numérique restent confidentielles, elles permettent aux librairies qui en font le choix de communiquer sur un service maintenu de vente en ligne. 

En cette période où une focale médiatique est mise sur le livre numérique, il est important de rappeler que la loi sur le prix unique s'applique au livre numérique (aucun rabais n'est autorisé sur les livres numériques), et que les librairies indépendantes sont elles aussi en mesure de mettre à disposition des livres numériques gratuits (libres de droits, opérations promotionnelles, extraits), à l'instar des grandes enseignes qui ont fortement communiqué sur ce volet.
 

5/ Revue de presse du SLF

Suite à la diffusion de nos deux communiqués de presse  (concurrence déloyale d'Amazon le 18 mars et opposition à la réouverture des librairies le 19 mars) et à de nombreux entretiens téléphoniques et interviews avec les porte-paroles du SLF, les médias ont largement repris les messages de notre syndicat en faveur des librairies dans la presse écrite, audiovisuelle et en ligne.

Consulter la revue de presse du SLF