Discours de voeux de Matthieu de Montchalin, Président du SLF

Publié le 20/01/2014 par La Rédaction
Mots-clés : |
Je voudrais tout d'abord vous remercier pour votre présence et saluer plus particulièrement :


1/ BILAN 2013

2013 fut une bonne année pour le SLF et pour l'action collective des libraires

Je ne peux pas commencer sans me réjouir des 100 nouveaux adhérents qui ont rejoint le SLF depuis deux ans. C'est un signe à la fois des enjeux forts dans la profession et de la reconnaissance que les libraires portent à l'action collective que mène le syndicat avec ses élus et son équipe de permanents.

Beaucoup de dossiers importants ont abouti, notamment ceux lancés par le SLF au moment de l'élection présidentielle et repris par Aurélie Filippetti et le Parlement dans le « Plan librairie » :
  • Le retour de la TVA au taux réduit
  • La création du fonds d'aide à la trésorerie (le FALIB) au sein de l'IFCIC
  • Le renforcement des interventions de l'ADELC, notamment en matière de transmission, grâce à dotation du CNL et des éditeurs que je tiens à remercier ici pour leur solidarité
  • Le doublement des aides aux librairies du CNL
  • Et bien-sûr, le rééquilibrage de la concurrence en matière de vente sur Internet grâce à la loi discutée actuellement au Parlement

Entre les mesures commerciales annoncées par les diffuseurs ces trois dernières années, le développement des exonérations fiscales par les collectivités locales et le Plan librairie, nous avons atteint beaucoup de nos objectifs et, surtout, nous déployons des actions qui produisent des effets concrets chez les libraires indépendants.


Rappelons que la librairie indépendante est aujourd'hui le réseau physique qui résiste le mieux, celui dont le modèle commercial basé sur la diversité de l'offre, sur du personnel qualifié, sur l'accueil, sur les animations, correspond le mieux aux attentes des clients. Il est donc légitime d'investir sur lui et de l'accompagner dans son développement.


Ne pas oublier cependant que 2013 a été une année difficile pour beaucoup de librairies même si le mois de décembre fait heureusement exception pour la plupart d'entre eux :



2/ PERSPECTIVES 2014

La mise en œuvre du Plan librairie


L'accompagnement des libraires dans l'évolution de leurs pratiques professionnelles
et la rénovation de la politique de formation au sein de notre métier.

Si les pouvoirs publics et les éditeurs accordent aux libraires plus de moyens pour assurer la pérennité et le développement de leur métier, c'est à nous qu'il revient  d'évaluer nos pratiques, de mutualiser les meilleures d'entre elles ou les plus innovantes. Pour cela, nous devons mener une profonde réflexion sur les piliers de notre métier : l'accueil, la vente, l'assortiment et les animations.

Nous sommes convaincus que l'avenir de la librairie passe plus que jamais par la différenciation par rapport aux autres circuits et par la qualité
. Nous avons décidé d'accélérer ce chantier avec des élus du syndicat bien-sûr et avec d'autres libraires qui sont engagés dans ce travail tels que Josette Vial, Christian Thorel, Pascal Thuot, Philippe Touron ou Jean-Jacques Tonnet. Ces libraires ont, comme vous le savez, pris l'initiative de rassembler leurs premières réflexions dans un ouvrage qui s'intitule « Propos sur le métier de libraire » que nous avons présenté ensemble, ici, le 25 novembre dernier

Ces réflexions nous mènent naturellement à la formation qui doit être  adaptée pour devenir un véritable outil pour les futurs libraires, les créateurs, les repreneurs et tous les professionnels en activité dans notre secteur

Dans cet esprit, 2014 sera également l'année du lancement de l'observatoire de la librairie qui sera un outil au service de la formation et de l'évolution des pratiques en librairie ;

Communication
 : nous avons travaillé hier sur les questions de communication des librairies vis-à-vis de leur public et j'espère que nous pourrons en 2014 concrétiser ce travail ;

Marchés publics
 : nous avons encore du travail à mener sur ce dossier notamment avec les collectivités locales, le ministère de la culture et, le cas échéant, le Parlement. Certaines propositions, comme le relèvement du seuil de procédure, font l'objet d'un assez large consensus, y compris de la part des collectivités locales, et devraient pouvoir avancer ;

Sur Internet, nous devrons utiliser la loi qui est en cours de discussion au parlement pour renforcer la présence des libraires en ligne. Cela passe notamment par un développement des plates-formes qui offrent aux libraires à la fois la géolocalisation des stocks, un site BtoC et BtoB ainsi que la vente de livres numériques

Numérique
 : les libraires comptent sur deux projets pour donner plus de réalité à leurs ventes numériques :



Le SLF doit incarner l'avenir de la librairie. C'est pour cela que ses instances sont renouvelées. Après avoir fait entrer des libraires issus de la jeune génération au sein du Conseil d'administration et du directoire, je suis heureux de vous présenter aujourd'hui les trois nouveaux vice-Présidents du Syndicat :



Et puis, la Région Centre entre en force dans les instances du SLF puisque Frédérique Massot, de la librairie « la Rose des vents » à Dreux en devient Secrétaire et Olivier L'Hostis, qui dirige la librairie l'Esperluète à Chartres, Trésorier, avec l'appui de Philippe Authier que je tiens également à remercier.

Le SLF est donc en ordre de marche pour faire face au programme de travail de cette nouvelle année que je vous souhaite la plus belle et prospère possible pour vous, pour vos équipes, pour vos proches et pour le livre qui est ce bien pour lequel nous avons la chance d'œuvrer ensemble.