Le Sénat instaure l'interdiction de la gratuité des frais de port

Le Sénat vient de renforcer la proposition de loi tendant à encadrer les conditions de la vente à distance des livres, votée à l'unanimité à l'Assemblée nationale le 3 octobre 2013. Outre la confirmation de l'interdiction du rabais de 5% pour les livres expédiés au domicile de l'acheteur, la gratuité des frais de port sera dorénavant interdite.

Cette disposition permet de faire reconnaître que la livraison des livres à domicile a un coût. L'interdiction conjuguée du rabais et de la gratuité va considérablement limiter le « dumping » d'Amazon sur les ventes de livres. Rappelons que ce « dumping » consiste pour Amazon à vendre à perte (plus de 2 milliards d'euros de pertes annuelles au niveau mondial liées aux frais de port) afin d'étouffer la concurrence et d'occuper à terme une position hégémonique sur le marché du livre qui lui permettra de relever les prix au détriment des lecteurs.

Les librairies indépendantes, au nombre de 3 000 aujourd'hui en France, constituent le circuit de vente physique de livres qui résiste le mieux commercialement, devant les chaînes et la grande distribution. Plus d'un tiers d'entre elles sont présentes sur le marché de la vente de livres sur Internet. Leur situation économique, naturellement sans commune mesure avec celle d'Amazon, ne leur permet pas de consentir les mêmes avantages. La loi votée par le Parlement va donc les rendre plus compétitives sur le segment le plus dynamique du marché du livre.

Grâce au « Plan librairie » porté par la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti, dont cette mesure est l'une des composantes, le rôle indispensable des librairies indépendantes en faveur de la création éditoriale et de la vie culturelle, économique et sociale des villes et des quartiers est ainsi pleinement reconnu et défendu.

Contact SLF : Guillaume
HUSSON
Tél. : 01 53 62 23 10
g.husson@syndicat-librairie.fr