Plateforme de revendication de la commission commerciale - 2017

PLATEFORME DE REVENDICATIONS PORTÉE PAR LA COMMISSION COMMERCIALE
actualisation novembre 2017



Mesure viabilisant la vitalité d'un commerce de centre ville : 36% de remise minimale
Contexte : Compte tenu d'une érosion continue des marges des libraires du fait des hausses des charges pesant sur ce commerce de proximité (transport, loyer, masse salariale, outils professionnels), en dessous de ce seuil de remise minimale, la viabilité d'une entreprise de librairie est impossible. Le travail de conseil, de prescription des titres des éditeurs de création exercé au quotidien par les libraires indépendants nécessite un tel investissement.


Mesure permettant de garantir la satisfaction client : la commande client en 48H00, le service **2424.
Contexte : les libraires ont besoin de l'efficacité des distributeurs pour garantir la force des points de vente de proximité, rester compétitifs en termes de services rendus aux clients. Il ne s'agit plus seulement d'assurer le transport dans un délai convenu à l'avance, mais de respecter une date de livraison promise au client. Le délai de livraison et son respect sont les 2 leviers opérationnels permettant de garantir la diversité commerciale du réseau sur le territoire et le pluralisme éditoriale.


Mesures permettant de fluidifier les commandes de réassort sur les titres de fonds : +2% sur les commandes d'ouvrages de plus de 2 ans, 45 % sur les achats en compte ferme de titres de + 1 an.
Contexte : ces mesures permettent de valoriser les catalogues et les ouvrages de fonds concernés, d'améliorer les besoins en fonds de roulement des libraires quelle que soit la taille de l'entreprise.

Mesures permettant d'accompagner le travail de préparation de la visite du représentant ou la préparation de la commande de nouveautés : envoi systématique des bons de commande avant toute visite du représentant.
Contexte : cette réorganisation du travail permet une prise de recul, d'optimiser le temps de travail sur les surfaces de vente, d'accroitre la valeur ajoutée de la visite en réaffirmant le rôle qualitatif du représentant. Elle permet également de pallier l'absence de visite ou le manque cruel d'informations qualitatives constaté par les libraires non visités. Elle suppose de disposer de sites Internet efficaces, de recevoir des argumentaires précis, de disposer de catalogues harmonisés par rayons et de bons de commandes dans l'ordre exact des argumentaires et catalogues.


Mesure palliant les délais de traitement des retours par les fournisseurs : crédit retours 30j, sans condition.
Contexte : les libraires sont tenus, en règle générale, de conserver les nouveautés reçues durant 3 mois, alors qu'ils sont facturés de leurs achats dès la sortie des entrepôts de distribution et qu'ils les règlent à 60 jours. Passé ce délai, lorsqu'ils retournent ces ouvrages, les délais de traitement des retours peuvent prendre au minimum un mois, avant la création de l'avoir correspondant. Le libraire assure la trésorerie de l'éditeur pendant 4 mois. Il ne devrait pas y avoir plus de 15 jours entre l'enlèvement de nos colis par les transporteurs et la date figurant sur l'avoir envoyé par le distributeur.


Mesures permettant de piloter ses achats : obtenir une valorisation chiffrée des commandes d'office.


Télécharger la plateforme de la commission commerciale